© 2019 by VIRIDi UNIT SA

Le chanvre helvétique s'appliquera bientôt sur la peau

Apr 7 2019 - AGEFI​

Le chanvre helvétique s'appliquera bientôt sur la peau.

Le projet genevois Viridi Unit a pris la décision de privilégier le volet de la cosmétologie à base de cannabis light.

Sophie Marenne

Prendre soin de sa peau grâce au cannabis: ce n’est pas une farce mais la proposition très sérieuse de la jeune pousse genevoise Viridi Unit. «La molécule de cannabidiol (CBD) a des vertus anti-inflammatoires et antioxydantes extraordinaires», affirme Mathieu Marcoulides, cofondateur et CEO de l’entreprise.

Après un an et demi de développement, vingt produits haut de gamme débarqueront sur le marché cet été, en Suisse et dans trois autres pays d’Europe. Crèmes hydratantes, soins de nuit et de jour et pommades pour le contour des yeux,... Ces nouveautés seront l’innovation de 2019 pour la société de Mathieu Marcoulides et son associé, le promoteur immobilier genevois Abdallah Chatila.

Une belle reconnaissance

Depuis quelques mois, la société d’investissement canadienne LGC Capital a acquis 30% des parts de la jeune firme initialement active dans la production de fleurs. «C’est gratifiant car nous sommes la seule entreprise de Suisse à travailler avec eux», se réjouit Mathieu Marcoulides. «Grâce à ce groupe, nous bénéficions maintenant de synergies dans le monde entier.»

L’entrepreneur issu du milieu de la restauration de luxe s’est lancé sur le marché la marijuana light en 2017, voyant la vague verte venant d’Amérique du Nord déferler sur l’Europe. S’appuyant sur les lois helvétiques, pionnières à l’échelle du continent, Viridi Unit a été fondé avec comme ambition à court terme, la production et la distribution de fleurs à fumer sur le marché suisse. One Premium Cannabis, la marque spécialisée en produits succédanés de tabac, était née. La production est réalisée sur un site de 6000m2 à Plan-les-Ouates, sous serre, pour une unique récolte annuelle de plus de deux tonnes de fleurs séchées. «Nous avons développé des partenariats avec des fermiers, en Suisse et ailleurs, pour un meilleur contrôle de nos coûts de production. En effet, nous nous attendions à une forte baisse du cours de cette matière première.»

Produits nouvelle génération

Cela n’a pas tardé: le marché a chuté en octobre 2017. En parallèle, les acteurs se sont multipliés. Les marges ont été rognées. Il fallait se réorienter vers des produits dérivés du CBD. A côté des boissons et snacks à base de chanvre, les gammes pour animaux domestiques et les huiles de bien-être, Viridi Unit a choisi de privilégier la voie cosmétique. «Les produits de beauté n’étant pas ingérés, cela nous laissait une plus grande marge de manœuvre», commente-t-il. Au début de l’année 2018, le docteur et cosmétologue Olivier Stah a rejoint l’équipe pour mettre au point des formules de soins en régénération et la réhydratation des cellules de la peau, à base de CBD. L’entreprise se targue d’avoir créé un complexe intégrant le cannabidiol, et non de l’avoir ajouté à des bases de crème existantes. La gamme a été développée pour être vendue autour du globe, visant de plus en plus de pays au fur et à mesure des évolutions législatives.